5 raisons d’aimer le télétravail

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Avant même que ce soit tendance, je pratiquais le télétravail. Travailleuse autonome depuis bientôt 15 ans, ma vie de photographe (et maintenant aussi consultante en marketing) me permettait de travailler à la maison. J’étais celle qui avait un mode de vie plutôt unique puisque je pouvais profiter de moments sur semaine pour souffler. Alors que plusieurs entreprises se demandent comment ajuster leurs politiques en terme de télétravail, je suis plus qu’heureuse de conserver mes acquis… Ma boss est bien conciliante! 😉

Le télétravail plus adapté à la conciliation travail/famille

Bien que les parents se sont arrachés les cheveux pendant les confinements… Sans école à la maison, le télétravail permet un horaire beaucoup moins «rush» pour les parents. Alors que j’appréciais autrefois les avantages de mes micros siestes d’après-midi, c’est maintenant plutôt la gestion d’horaire familiale que j’adore avec le télétravail. Plus le temps pour les siestes, mais on en gagne pour la famille! Notre horaire permet désormais de participer plus activement à la vie de nos propres enfants. Tous les matins et tous les soirs, ils n’ont pas besoin d’aller au service de garde. À 16h15, ils sont tous à la maison et le repas est déjà au four ou dans la mijoteuse qu’on a préparé sur l’heure du midi. On prépare les lunchs de la semaine sur l’heure du midi en même temps que notre repas fait maison. Tout est simplifié!

Le télétravail permet de gérer sa productivité

Je ne suis pas productive 100% du temps. Qui l’est? En fait, je gère mon énergie à ma manière. Je sais que je suis productive environ 60% du temps, mais que quand je le suis, je le suis à 150%. J’ai toujours été comme ça, mon hamster roule vite, très vite, je suis dans l’hyper-productivité. Quand j’ai l’éclair de génie, je peux faire l’équivalent de 5 heures et 2 heures. Puis pouf, mon hamster a besoin de s’arrêter, de s’éloigner de l’ordinateur, prendre une douche et de compenser. Je n’ai pas de demi mesure. Évidemment, je sais qu’un bon nombre de gens fonctionnent dans un régime plus stable. C’est habituellement d’excellents employés. Mon conjoint est l’un d’eux. Peu importe l’heure de la journée, son niveau de productivité est similaire. Je dirais qu’il sera toujours entre 75% et 90% de ses capacités professionnelles, mais 7 à 8 heures en ligne. Pour moi, c’est impossible! À la finale, nous aurons la capacité d’accomplir le même nombre de tâches. Ça me prend moins de temps que lui effectuer plusieurs tâches à la fois, mais lui se fatigue moins vite que moi. Il peut donc travailler plusieurs heures sans décrocher, mais ne lui demandez pas d’avoir des idées aux 2 minutes ou un projet qui devra le faire passer à 150%, ça n’arrivera pas! Pour moi, faire une séance à 150% d’énergie en mode spectacle ou fournir 18 idées en 20 minutes, c’est tout à fait envisageable. Chaque humain est différent et est productif de différentes façons. Ça fait de moi une excellente travailleuse autonome et de lui, un excellent employé. Je suis une sprinteuse et lui un marathonien.

C’est économique le télétravail!

Tous les jours de la semaine, nous n’avons pas besoin d’autobus scolaire ou de service de garde. Notre présence permet de prendre ce 15 minutes fort utile tout simplement pour aller porter et chercher nos enfants à l’école et la garderie. À deux enfants à l’école, c’est des centaines de dollars qu’on sauve uniquement en étant à la maison et en évitant les frais de garde. Si nous étions ailleurs, nous devrions payer ce temps de garde pour littéralement être pris sur l’autoroute entrain de brûler du gaz dans le trafic. Parlons-en du gaz! Les déplacements en voiture sont devenus un luxe. Oui, on vante les transports durables, mais dans les faits, avec 3 enfants qui vont à 2 destinations différentes et 2 parents qui travaillent à deux endroits différents, l’autobus n’est pas une option. Notre mini-van usagée, on la fait rouler en svp! Notons aussi que le coût de la vie a augmenté considérablement pendant la pandémie. Pour plusieurs, c’est le budget des transports qui a été transféré vers celui de l’épicerie ou dans le paiement d’un taux hypothécaire variable qui ne cesse de monter. Sans oublier les frais de stationnement, les assurances moins dispendieuses et les réparations sauvées en laissant notre voiture dans l’entrée… Ah! Et les lunchs d’équipe au restaurant qui viennent avec une équipe de bureau.

Gagner du temps de qualité grâce au télétravail

La routine du matin et du soir pour mon conjoint pouvait prendre facilement 1h15 alors qu’on habite à seulement 12 minutes de son bureau. Pourtant, aller porter les enfants fatigués plus tôt et prendre la route dans le trafic, ça lui faisait perdre du temps payé et nous, du temps ensemble. Il faut le dire, notre vie avant la pandémie était toujours en mode «rush». Tout devait aller vite et on avait l’impression de courir un marathon de 6h00 am au dodo le soir. L’impression d’être toujours brûlés et épuisés par une routine fast forward qui recommence tous les jours. Le télétravail, ça nous a permis de reprendre un peu le contrôle sur notre temps en nous en faisant gagner!

Choisir ses collègues de travail en télétravail

Bien que les employeurs se démènent pour construire un sentiment d’appartenance au sein d’une entreprise, il reste que des collègues de travail… Ça reste souvent que des collègues de travail! Mon réseau d’amis et de proches est plutôt restreint. Je compte sur mes mains les gens avec qui j’ai envie d’être quotidiennement. Ces précieux, j’ai envie de les voir et leur faire savoir qu’ils sont importants pour moi. Plusieurs personnes n’ont pas cette envie d’aller jaser sur le bord d’une machine à café pour être polies. Elles veulent travailler quand c’est le temps et socialiser avec des gens qui comptent pour eux le reste du temps. Séparer le privé du professionnel. En télétravail, c’est tout à fait possible de travailler avec son conjoint(e), un(e) ami(e) ou un collaborateur qui augmente sa productivité par sa présence. Il est faux de penser que la vie sociable s’arrête au bureau. Elle peut prendre une foule de facettes. Au contraire, plusieurs employés ont réalisé qu’avoir du temps pour les gens qui comptent réellement dans leur vie, c’est extraordinaire!

La santé grâce à une bonne routine en télétravail

Selon notre personnalité, la liberté peut venir avec de mauvaises ou de bonnes habitudes de vie. Je sais que pour certaines personnes, le télétravail est venu avec une prise de poids et des mauvaises habitudes de vie. Toutefois, dans notre cas, c’était l’occasion rêvée pour enfin reprendre notre santé en mains. En étant à la maison et en remarquant qu’on gagnait environ 5 heures par semaine uniquement en sauvant le trafic et la préparation (lunch, maquillage, etc.), nous avons pu mettre ce temps sur nous. Mon conjoint n’a probablement jamais été aussi en forme. Lui qui vivait de junkfood court désormais 10 km par jour. À deux, c’est environ 90 livres perdues et surtout une meilleure santé cardiovasculaire grâce au temps gagné. Pourquoi? Parce que nous pouvions nous entraîner ensemble et prendre du temps pour nous sans se sentir coupables. Une course à l’heure de la pause, un entraînement sur l’heure du midi ou une soirée travaillée pour aller nager en matinée… Cette liberté nous a permis d’en faire profiter notre santé. Ça nous permet aussi de cuisiner de bons repas maison le midi plutôt que d’être tentés par le resto du coin. Prendre une douche au bureau, c’est pas l’idéal. S’entraîner le midi à la maison, se laver et travailler en mou pour le reste de l’après-midi… Tout à fait acceptable!

Les employeurs d’aujourd’hui devraient prendre le temps de s’asseoir avec leurs employés et les écouter. Leur demander leurs attentes par rapport à leur emploi et ce dont ils ont besoin. D’accepter d’adapter leur budget, leur horaire et leurs ambitions professionnelles pour soutenir des employés heureux. En étant à l’écoute de chaque personne, la pénurie de main-d’oeuvre n’existera tout simplement pas puisque vous garderez vos meilleurs employés!

Plus
d'articles