Parce que tout se sait, surtout sur le Web!

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Je suis toujours étonnée lorsque je vois des gens étaler des détails très intimes de leur vie sur Facebook. Surtout quand ces gens ont un statut professionnel qui fait que plusieurs de leurs clients se trouvent sur leur compte personnel. Mais je suis surtout scandalisée, lorsque je vois des gens copier/coller des textes intégraux ou encore utiliser des photographies volées sur le Web. Comment pouvons-nous faire ça en 2011, nous n’avons pas encore assez entendu parler des droits d’auteurs?
Samedi, journée de congé, je me réveille et va voir ce qui se passe sur Facebook. Chose à ne pas faire si on veut passer une journée sans travail. Je commence à lire mes messages et j’en ai un qui me dit qu’une autre «photographe» a utilisé en intégralité mon article sur le délai de livraison sans y afficher mon nom, le lien vers le blog ou sa provenance. Ce qui veut dire que j’ai passé 1 heure à écrire un article, une journée à prendre le temps d’appeler des studios et à contacter des photographes et qu’en 3 minutes (le temps de le lire et le copier/coller finalement) il se retrouve sur une autre page et de ce fait, avec un nouvel auteur. Waw, quel service efficace! Je ne pensais pas qu’il était encore nécessaire aujourd’hui de dire que si c’est sur le Web, ça n’appartient pas aux internautes par défaut. Tel une image Google Images, un article de journal ou encore un vidéo Youtube… Ce n’est pas parce qu’on peut y avoir accès qu’on en est l’auteur. Et je ne pensais surtout pas, que j’aurais besoin d’en faire un article pour que le message passe auprès des gens.
Donc, que faire si vous aimez un de mes articles?
De grâce, ne faites pas semblant que c’est vous qui l’avez écrit. Je vous offre un blog convivial en plus. En bas de mes articles, vous trouvez un bouton «j’aime» qui permettra de partager mon article sur Facebook en y gardant sa source. Sinon, si vous êtes capable de copier/coller un article, vous êtes aussi capable de copier/coller le lien dans la barre en haut pour inviter les gens à visiter mon blog. Dans aucun cas, j’accepte que mes articles soient utilisés sans mon autorisation et surtout sans copyright. Alors, si vous n’êtes pas certain, contactez-moi.

Plus
d'articles