Personnel : Un deuxième avec ça?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Ma fille aura bientôt 2 ans. Ça, c’est l’âge où on commence à se faire demander « Puis, c’est pour quand le deuxième? ». Les conseils s’enchaîneront ensuite sur la différence d’âge idéale, ou encore, sur le nombre parfait d’enfants à avoir. En théorie ça marche, mais en pratique, il est question d’élever un autre enfant et ça, c’est parfois angoissant. Seulement, la seule question que je me pose depuis peu, c’est si je saurai un jour que je suis réellement prête à refaire le grand saut.

Au départ, je voulais 3 enfants. Puis, après l’arrivée de tornade Olivia, on s’est dit qu’un serait suffisant… Depuis peu, la porte pour un deuxième commence à s’ouvrir. Je trouve la décision d’avoir un deuxième enfant difficile… Peut-être même plus que celle d’avoir un premier enfant, dans mon cas. Le premier, on vit d’une belle naïveté et on parle de l’inconnu en pensant le connaître. On imagine que le positif. Nous, amoureux, qui regardent un beau bébé rose et propre qui dort dans nos bras. Loin de l’image parfois plus réaliste du bébé qui a régurgité dans mon décolleté, avec une couche qui déborde jusque dans son dos, et de parents qui dorment à relais. Jamais je ne pensais que je pourrais enchaîner autant de nuits blanches, autant détester être enceinte, autant devoir jongler avec mon horaire professionnel pour m’adapter à ma vie de famille; que ça coûte cher un bébé, que ça minimise les sorties et que parfois ça exaspère le couple par moment. L’air de rien, c’est vraiment très accaparant un bébé. J’imagine pas deux! Loin de l’idée que j’avais avant mon premier : « une petite bestiole cute qui rigolera et qui me collera »… Non, le bébé sérieux, limite air bête qui repousse les gens quand on se colle, c’est par ici!

Voilà qu’on se questionne de plus en plus sur le deuxième enfant. Il y a quelques mois, une petite gaffe et des tests de grossesse faux positifs nous ont fait peur… La panique! Vous pensiez que ça ne se peut pas des faux positifs? Bien moi, chanceuse comme je suis, j’en ai fait plusieurs! Des lignes très très pâles, mais visibles. Juste assez pour se questionner encore plus. Probablement causées par des tests Internet trop « cheap ». Prise de sang finalement négative, j’ai même « fucké » un test Clear Blue, c’est pas peu dire! Bref, à ce moment, j’étais à la fois terrifiée à l’idée d’être à nouveau enceinte, même si une mini (très mini) partie de moi finissait presque par l’espérer. Puis, un énorme soulagement lorsque j’ai finalement eu mes règles. Un sentiment tellement contradictoire, car autant j’y songeais parfois avec espoir, autant des journées de retard qui laissaient présager une grossesse déclenchaient chez moi une angoisse généralisée. Et finalement, les règles qui ont apaisé tout mon corps… La peur de revivre une grossesse, un accouchement et un allaitement comme la première. Ouf, ça me dit moins! Par contre, d’avoir une nouvelle bestiole que j’aimerai comme la première, qui ajoute du bonheur à notre vie, qui fait de la compagnie à Olivia… C’est ce qui me donne parfois envie.

Alors, mamans de deux enfants et plus… Ce moment où on se sent prête à nouveau, qu’on ne panique pas à l’idée d’être enceinte, il arrive un jour ou on doit le faire sans trop y penser?

Blog349

Plus
d'articles