Pinterest: Et si ça tuait la créativité?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

D’année en année, la technologie évolue et en tant que photographe indépendant, on doit s’adapter à celle-ci et la mettre aux bénéfices de notre entreprise. Les appareils argentiques sont devenus numériques. La chambre noire a passé à l’impression et la retouche. Tandis que les films ont été remplacés par des cartes mémoires qui permettent de prendre un nombre incalculables de prises. Maintenant, nos découpes ou encore photocopies de vieilles revues, de journaux et de publicité que l’on conservait dans un cartable d’idées afin de s’inspirer est devenu le site Web Pinterest. Mais lorsqu’on se questionne, est-ce que cette progression pourrait finalement nous faire oublier les bases de notre démarche artistique en tant que photographe? Un peu comme le passage de l’argentique au numérique a fait oublier beaucoup de connaissances techniques pour une foule de jeunes photographe qui ignorent l’essence même de la technique photo. Avec Pinterest, est-ce qu’on oubliera comment créer? Après tout, c’est facile, on va sur Pinterest, on trouve une idée, on la copie et 0n recommence. Malheureusement, dans un domaine où la facilité est rarement récompensée, il est facile de se brûler avec ce site.
Je suis la première à l’avouer, j’adore consulter Pinterest! J’aime m’inspirer, voir des possibilités, regrouper des idées et développer ma créativité sur ce site. Ça me permet de faire travailler efficacement l’hémisphère droit de mon cerveau ou encore avoir un repère visuel lorsque je veux montrer un élément à un client. Toutefois, ce site apporte aussi un lot de problèmes lorsque mal utilisé. Lorsqu’on se sert régulièrement des idées déjà réalisées que ce soit parce qu’on en a trouvé une ou parce qu’un client nous en demande une, on contribue à l’appauvrissement de la créativité. Ce qui est original devient rapidement commun et on ne prend plus la peine de développer de nouvelles idées. Un peu comme si Pinterest était l’équivalent du comptoir du prêt à manger à l’épicerie. Vous voyez l’image? Le plat qui a été fait à la chaine, avec des ingrédients qu’on ne connait pas, qu’on ramasse vite fait et qu’on mange souvent la journée même pour dépanner. Celui qui nous fait sauver du temps, mais qui n’équivaut souvent pas au repas qu’on aurait cuisiné avec des ingrédients que l’on aurait préalablement choisis, cuisinés et servis avec soin. Pour Pinterest, on se dépanne plutôt en trouvant une idée vite fait plutôt que de prendre le temps de la cuisiner. Ça créé donc des photos dans la moyenne et non uniques.
En tant que photographe, je suis de plus en plus confrontée à l’utilisation Pinterest de mes clients. Ça peut parfois devenir difficile à gérer, car plusieurs clients arrivent avec des idées, des accessoires ou des vêtements identiques et nous disent de reproduire certaines idées. On passe souvent de l’inspiration au plagiat. De l’idée à la demande. On se retrouve donc à devoir essayer d’esquiver des demandes ou encore à tenter d’expliquer que ce n’est pas la meilleure manière de travailler. Qu’un photographe professionnel n’aime pas copier la photo d’un autre. Et, à force de reprendre la déjà-vu, on n’arrive plus à créer de la nouveauté et on ressort avec des photographies peu innovatrices. Est-ce pour cela que vous engagez un photographe? Si on retourne vers l’image du comptoir de prêts à manger, c’est un peu comme si vous arriviez avec votre lasagne de chez Maxi chez un chef de renom et que vous lui disiez «bien moi j’ai aimé ça, fais-moi la même chose». Ça se peut qu’il n’en est pas envie, ça se peut qu’il ait le goût de mettre des ingrédients frais du jour ou encore sa touche personnelle et qu’à la finale, elle ne goûte pas du tout la même chose, mais que vous l’aimiez aussi. Je sais que les clients ne veulent pas mal faire, je ne les accuse en rien et à la rigueur, je comprends leur démarche. Ils ignorent souvent comment un photographe peut travailler ou encore comment ils peuvent eux-même développer leur créativité ou demander de l’aide. Voici donc mes règles d’or pour une bonne utilisation de Pinterest dans sa vie créative:
Inspiration ou plagiat?
La ligne entre inspiration et plagiat est parfois très très mince lorsqu’on consulte ce site. Pour les clients, qui sont parfois moins créatifs (et c’est normal!), il est souvent plus facile de copier une idée qu’on aime que d’en créer une nouvelle. Il est alors important dans notre rôle de photographe d’aider le client à trouver ses propres idées. Des idées qui seront tout aussi jolies, mais qui seront uniques et différentes. Car oui, si un photographe est engagé, c’est aussi pour sa créativité et son style. Le photographe a donc comme rôle de prendre des bonnes photos, mais aussi d’encadrer ses clients dans la création de leurs idées. Bien que certains clients soient très créatifs et arrivent avec des idées qui leur sont propres et réussies, la grande moyenne sont plutôt rationnels, moins créatifs et n’ont aucune idée lorsqu’ils arrivent en studio. Et je ne leur en veux pas, je suis consciente que c’est mon travail de l’être pour eux. Ça fait plusieurs années que je dois être créative à tous les jours, c’est aussi ça mon métier. Lorsqu’on engage une coiffeuse, on arrive parfois avec une image de ce qu’on veut… Mais on s’entend sur le fait qu’elle est sensée avoir la compétence de nous faire des suggestions en conséquence de notre teint, la forme de notre visage, notre poids. Bref, c’est son expertise d’adapter une idée à notre tête. L’expertise du photographe est donc aussi de s’inspirer de ce que vous aimez sans pour autant faire la même chose. Jour après jour, mon rôle est alors d’adapter ma lumière, la pose d’un client ou encore ses concepts à sa morphologie, son style vestimentaire, sa personnalité plutôt que de faire la même pose, le même éclairage, le même habillement qu’il me demandera parfois. Un client pourrait très bien me montrer une photo d’une pose qu’il aime, mais en posant quelques questions, je réalise souvent que ce qu’il aime c’est le fait que les gens ne regardent pas l’objectif, l’éclairage, la couleur de fond ou encore ce que dégage une photo. On peut donc se diriger vers ce qu’il aime, sans copier pour autant une photo. Si on ne pose pas de question et qu’on copie ce qu’il veut, on ne connaît pas le client, on ne sait pas ce qu’il aime réellement et on ne l’avantage pas nécessairement. Il y a tellement de détails auxquels un client ne pensera pas. Que ce soit une femme enceinte qui arrive avec une image d’une future maman de 6 pieds et qui pese à peine 120 livres et qui veut la même chose du haut de ses 5 pieds et 2 et de sa prise de poids de grossesse. Parfois, si je le fais, je lui ajoute 30 livres. Une maman qui apporte une image d’un bébé de assis et qui veut faire la même chose avec son bébé de 3 semaines. Si je le fais, le bébé aura l’air sans colonne, la tête molle et n’aimerait pas ça. La majorité du temps, si je réalisais l’ensemble de vos «Pins», je ne vous rendrais pas toujours hommage. En s’inspirant plutôt qu’en copiant, on créé de la nouveauté et on est plus créatif.
En tant que client? En copiant une photo que vous trouvez, on fait du réchauffé, du déjà-vu. Pinterest doit donc vous permettre de rassembler ce que vous aimez dans le but de créer une nouvelle idée. Parce que souvent, en analysant une photo, vous réaliserez que ce que vous aimez en réalité c’est peut-être l’ambiance de couleur, d’avoir un accessoire coloré ou encore uniquement un type de vêtement. Le plagiat, c’est de regarder une photo et de vouloir en faire une identique. Même fond, même vêtement, même coiffure, même lumière… S’inspirer, c’est plutôt rassembler plusieurs photos pour en créer une seule.
La photo sur demande!
Un aspect qui est un peu plus dérangeant pour les photographes est de se faire faire une liste de photos à concevoir. La difficulté majeure lorsqu’un modèle arrive avec une liste de poses à reproduire, c’est de tenter de ne pas tuer sa propre créativité. Malheureusement, quand un photographe devient un photocopieur à votre demande, il n’est plus ce que vous aimez, ce qui vous a attirez, ce qui le rend créatif. Vous perdrez son naturel et sa créativité.  De plus, il faut être réaliste et il arrive très régulièrement que l’original de la photo que vous nous montrez sera meilleure que la copie demandée que vous obtiendrez. Pourquoi? Parce que la photo «wow» elle arrive sur le moment. En un seul instant, sur des centaines de clichés, la lumière, l’émotion, les modèles, la chimie, le vent, le temps de séance, les couleurs, le hasard. Un instant totalement impossible à reproduire. Lorsqu’un client regroupe une quinzaine de photographies qu’il veut reproduire, on parle aussi de quinze photographies qui furent LA photographie d’une séance.  Quinze fractions de seconde, quinze photographes différents, quinze styles différents, quinze retouches différentes, quinze sources de lumière différentes, quinze températures, heures du jour et saisons différentes, quinze modèles de morphologies différentes. Je suis consciente que la majorité d’entres vous n’analysez pas le tout, mais malheureusement c’est une réalité avec laquelle on doit souvent jongler. Parce que dans une seule séance, c’est impossible pour un seul photographe d’être quinze autres photographes à la fois. Personnellement, il est rare que je réalise des concepts identiques à ce que vous me montrez, je tenterai plutôt de vous proposer une variante qui sera propre à notre séance.
En tant que client? Adaptez vos idées à votre séance. Si vous réalisez votre séance dehors et connaissez le style de lieu désiré, trouvez des images de cette ambiance. Si vous optez pour le studio, regardez des photographies en studio. Si vous faites une séance l’hiver, rassemblez des photos d’hiver. Le problème est que souvent, vous voulez faire dans une même séance 4 saisons différentes et 22 lieux différents. C’est impossible pour moi lorsqu’on pense à la manière dont on réalise la séance photo.
Bien que plusieurs aspects négatifs ont été relevés, il existe aussi plusieurs raisons d’utiliser Pinterest. Il est évident que je ne vous demande pas de ne pas l’utiliser, j’en serais moi-même incapable. Mais simplement de l’adapter à votre vie pour faire travailler votre créativité plutôt que de l’utiliser pour la facilité qu’il procure. Après tout, le plagiat n’a jamais eu la «cote»!
Voici quelques concepts qui ont été créés avec les clients!
Blog16sarah tailleur, photographe, pinterest, idée, séance photo, québec, photographe professionnel, studio de photoBlog18Blog17
 
 

Plus
d'articles