Séance photo: Catherine, Simon et Florence

Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Dès la réservation de cette séance, une énergie particulière régnait autour de celle-ci. Je vous explique! C’est simple, le papa porte le même nom que mon conjoint. Pas juste le prénom! Non, non. Le gros kit de nom complet. Donc, lorsque celui-ci voulait faire cadeau d’une séance photo à sa blonde et réserver mes services son courriel était donc à son nom. En prenant soin de parler qu’en plus il avait déjà une fille (comme moi), il n’en fallu pas plus pour que mon adjointe pense que c’était mon chum qui lui annonçait que j’étais enceinte. Une annonce de grossesse originale comme seule moi pourrait le faire. Mais non, ce n’était pas moi du tout… Alors, ça partait d’une bien drôle de manière! Quel ne fut pas sa déception quand moi, qui ne comprenait pas du tout son excitation, lui disa que non… J’étais pas du tout enceinte! D’ailleurs, je ne comprenais pas trop pourquoi elle le pensait, jusqu’à ce que je vois le courriel du fameux Simon Toussaint.
Plusieurs mois plus tard, la séance approchait. Je me fis encore avoir comme une débutante par un Simon Toussaint sur l’afficheur du téléphone. Je réponds un peu trop enthousiaste, pensant que c’était mon conjoint. Mais non, une voix féminine. Premier réflexe, pourquoi est-ce qu’une femme me téléphone du cellulaire de mon chum? Je ne comprenais plus rien et j’enchainais les «oui» avec beaucoup d’incertitude. Quand Catherine m’a finalement dit «On a rendez-vous vendredi prochain pour des photos», alors là, j’étais soulagée. En même temps, je me disais «Dieu sait qu’elle va me trouver étrange cette femme… Je réponds avec un salut gros comme mon bras et enchaine avec des réponses à la limite bête». Je lui ai alors expliqué le tout et elle trouvait ça bien drôle! Comme si ce n’était pas assez, le jour de la séance, il se trouve que j’ai mélangé deux noms de rues sur la Rive-Sud… Donc, qui fut en retard de 15 minutes à son rendez-vous? La honte. Surtout que je suis madame ponctuelle en personne. Je me suis ramassée à l’autre bout de la ville, pas du tout à la bonne place. Moi et mon sens de l’orientation digne d’un aveugle dans un labyrinthe. Alors, là, j’étais convaincue… Ces clients me trouveraient vraiment trop bizarre et on avait beaucoup trop d’anecdotes à notre actif avant même de s’être rencontré. C’était clair qu’ils devaient se dire «Est-ce qu’on a vraiment engagé cette mêlée?»
Enfin stationnée dans l’entrée, j’étais soulagée d’être enfin à destination. Une belle grande maison, style anglais. Elle me faisait déjà rêvé. J’ose même dire qu’elle me faisait de l’oeil! En arrivant, je fut accueilli par toute la famille, leur sourire aux lèvres et les yeux pétillants. Je saurais que je passerais un bon moment avec eux et que j’étais tout pardonnée. Une petite Florence timide s’approcha de moi, je me suis accroupis pour lui jaser un peu. Des petits hochements de tête timide, mais qui m’a finalement suivi partout dans la maison tout le long de la séance? Et qui ne voulait pas sortir sans que j’y sois? Madame Florence! Ensuite, une maman qui m’expliquait combien elle était contente que j’y sois. Elle avait voulu réserver à sa première grossesse, mais il était déjà trop tard quand elle m’avait contacté. Malheureusement, plus de place. Cette fois, c’était la bonne. Elle avait déjà réservé 3 séances et on se reverrait souvent. Donc, en plus d’avoir passé un magnifique moment, je sais que nous nous reverrons en plus!
C’est le début d’une belle rencontre, je le sens!
Blog229Blog228Blog231Blog227Blog230Blog232

Plus
d'articles