L’effet direct d’un salon

sarah tailleur, photographe, studio, studio photo, photographie, séance photo, famille, maternité, bébé, enfant
Partager sur facebook
Partager sur pinterest

En publiant mes photographies sur le Web, je m’expose à beaucoup de commentaires. Toutefois, je sais aussi qu’un bon nombre de personnes voient les photos sans les commenter ou ceux qui les commentent sont parfois déjà «vendu» à mes services. Certes, J’ADORE quand vous commentez mes photos, ce n’est pas là que je veux en venir!
Aujourd’hui encore, j’étais au salon de la famille pour rencontrer des tonnes de nouveaux visages. J’ai vu des clients qui ont pris rendez-vous, des bébés qui sont devenus grands, des mamans qui sont à nouveau enceinte et des inconnus qui regardaient tout simplement mon travail. Ce que j’ai préféré dans ce grand contact humain était de vous observer regarder mon portfolio. Je scrutais vos expressions, vos sourires, votre surprise et vos éclats de rire selon les photos que vous regardiez. L’air de rien, ça en dit long pour moi. Je pouvais voir en direct ce que vous aimez de mon travail. Vous avez été aussi plusieurs à me dire «je te suis sur Facebook, lâche pas tu fais du très beau boulot». Je ne compte plus les fois d’ailleurs, mais à chaque fois je vous remerciais et j’y crois sincèrement. Un salon d’exposant, c’est devenu avant tout pour moi le fait de pouvoir recevoir en personne l’amour que vous me portez et vous la remettre en retour. Alors, à tous ceux qui sont passés, merci!! Pour ceux qui ne sont pas venus et bien il reste encore demain pour venir me saluer. J’ai encore des promotions à distribuer!
Un gros merci à tous ceux qui sont venus améliorer mon expérience! J’ai aussi malheureusement eut droit à des commentaires plates comme c’est un classique. On dirait que les gens n’ont plus aucune gêne en passant devant un kiosque. Ils critiquent, «bitchent» et snobent, mais souvent alors qu’ils savent très bien que le créateur du kiosque entend.
Parmi les commentaires moins plaisants ou simplement irréfléchis, voici mon top 3 (parce que oui je sais que vous aimez aussi les sujets plus «crunchy»).
#3 «Il y a trop de photographes ici.»
Hmmm non, il y a de la diversité. Si un service ne vous intéresse pas, il ne veut pas dire qu’il est inutile pour tous.
#2 «Moi je veux un photographe, mais je prends le photographe qui est le meilleur et qui me fait le meilleur prix»
Dans la vie, on ne peut pas avoir ce qui a de meilleur en voulant toujours payer moins. Il y a des prix plus bas, mais il y a aussi de la basse qualité. Comme l’inverse est vrai, il y a des gens qui ont plus de talent et qui charge le triple de mes prix. Si vous voulez faire affaire avec moi, tant mieux… Si vous ne voulez pas, j’aurais préféré l’inverse mais je ne décide pas pour vous et je vous respecte dans votre choix. Par contre, je ne négocie pas pour avoir absolument un contrat.
#1 Avec un ton morose pointant mon kiosque «Ça c’est la photographe qu’il faut réserver 2 mois d’avance»
Devrais-je me sentir coupable parce que mes services sont en demande? J’ai travaillé réellement très fort pour être où je suis maintenant, devrais-je refuser des clients qui veulent un rendez-vous avec moi pour me garder des disponibilités que je ne serais pas certaine de combler? Ma carrière est maintenant la photo, je n’ai aucun autre gagne-pain. Au contraire, moi je suis ravie que les gens aiment mes services et me réservent à des mois d’avance! Ça m’enlève un poids énorme sur les épaules de savoir que je pourrai bien en vivre 2 mois de plus.
Je vous laisse sur une photo de l’ambiance de mon kiosque. 20h00 et je vais me coucher, je suis brûlée!
sarah tailleur, photographe, studio, studio photo, photographie, séance photo, famille, maternité, bébé, enfant

Plus
d'articles