Photographe: TFCD, TFP et autres méthodes pour perdre du profit

time for cd, time for print, photographe, québec, sarah tailleur, séance photo, enfant, bébé, maternité
Partager sur facebook
Partager sur pinterest

Avant de commencer, je ne suis pas une Séraphine qui ne vit uniquement que pour l’argent, le profit et la richesse. Je crois qu’il faut s’accomplir autant créativement que audacieusement dans son travail de photographe. Cependant, qu’on le veuille ou non, lorsqu’on veut vivre de photographie ça nous prend une paie. On a des comptes à payer comme tout le monde et ce n’est pas avec notre sourire qu’ils se paieront. De plus, on peut être très créatif sur un projet payant, nul besoin de donner ses services.
Pour ceux qui se demandent, TFCD est utilisé en photographie et veut dire Time for CD, TFP veut dire Time for Photos ou Prints. En photographie, c’est une façon polie de dire que tu travaille gratuitement pour quelqu’un qui ne paierait pas normalement pour ton travail. Le modèle t’offre de son temps et toi en échange tu lui remet le CD de toutes les photos ou des meilleurs clichés. Pourquoi suis-je majoritairement contre cette pratique? Parce que les photographes qui commencent cette pratique ont ensuite beaucoup de difficulté à charger leur service. Ils offriront des rabais pour continuer de garder leurs clients et finiront par travailler 72 heures par semaines pour 140$. Ils se forment une réputation de gratuité et les gens iront simplement ailleurs quand il sera temps de débourser. Les clients se diront pourquoi débourser pour un service qui se veut normalement gratuit? C’est aussi la meilleure façon de récolter une clientèle «cheap», les modèles qui demandent des shootings gratuits ne seront probablement jamais des mannequins professionnelles. Vous n’aurez aucune notoriété parce que vous aurez photographier la modèle que 40 autres photographes ont expérimentés avant vous. Vous aurez simplement des clientes qui viendront uniquement quand elles auront la chance de ne rien payer. Vous n’aurez pas non plus l’air très populaire en publiant des photos tous les jours de vos TFCD… Vous aurez l’air d’un photographe qui ne fait pas une «cenne» avant tout.
Toutefois, il y a quand même, selon moi quelques bonnes raisons d’en faire. Tant que ça ne devient pas régulier ou majoritaire dans votre horaire. Lorsqu’on débute, le fait d’en faire quelques un permet de se partir un portfolio. Un TFCD permet de montrer son travail aux gens. Malgré tout, il faut savoir s’arrêter quand notre portfolio est bien complet. Trois à cinqs séances suffisent amplement pour montrer son style. Personnellement, il est très rare que je fasses des TFCD, mais lorsque j’en fait c’est généralement lorsque j’ai un shooting plus créatif à faire ou encore des tests dont je ne garantis pas la qualité. Ça permet de faire des erreurs finalement. Je crois aussi qu’il y a une différence entre un créatif et un TFCD. Un créatif aura pour but d’explorer l’art, la lumière, le maquillage etc. Les TFCD exploitent malheureusement trop souvent des filles à moitié nue sans aucune ambition artistique. Lorsque j’ai un créatif, je prends soin de choisir ma modèle à mon goût. Bien important, c’est moi qui choisie et non le modèle qui me choisit. Vous n’êtes pas privilégié de photographier ce modèle, mais bien le modèle qui est privilégié de se faire photographier par vous. Certains photographes se laissent avoir facilement par un modèle qui propose ses services de mannequin. Est-ce que la mannequin a un style qui vous plaît ou vous le faites uniquement pour avoir un contrat? Un mannequin n’est pas difficile à trouver, demandez à la personne qui vous intéresse et les chances qu’elle dise oui sont très élevés. Alors, pourquoi se restreindre aux mannequins souvent amateurs qui offrent leur service? Si quelqu’un vous écrit et que cette personne ne vous intéresse pas, vous n’êtes pas obligé de faire affaire avec elle…
Les TFCD peuvent aussi être utiles pour photographier une personnalité publique qui pourrait vous faire beaucoup de publicité. Encore là, après une séance, cette personnalité doit payer vos services par la suite aussi importante soit-elle. Ce que je veux dire dans cet article est surtout d’être conscient de l’image que vous projetez. D’être aussi conscient que votre talent n’est pas gratuit, ça se paie. Je sais que quelques photographes seront insultés par cet article, mais posez-vous la question… Serait-ce parce que vous êtes incapable de bien vivre de la photographie?
time for cd, time for print, photographe, québec, sarah tailleur, séance photo, enfant, bébé, maternité

Plus
d'articles